Translate

vendredi 25 mai 2018

Vraies dentelles.

Vraies dentelles.

Le Chantilly.

C'est à Catherine de Rohan que nous devons la première manufacture de dentelles de Chantilly. Ce centre de production, à proximité de Paris, trouvant des facilités pour écouler ses œuvres, ne pouvait manquer de prospérer.
La fabrication dut une grande partie de sa renommée à Marie-Antoinette, mais elle lui dut aussi sa ruine: elle disparut avec la malheureuse reine. En 1793, les manufactures de Chantilly, déclarées fabriques royales, furent incendiées, patrons et ouvrières conduit à l'échafaud.
Sous l'Empire, Chantilly se releva, ses blondes blanches furent très appréciées. Vers 1830, la dentelle noire revint à la mode, et ses dentelles de soie noire eurent la vogue.
Le réseau le plus ancien qui est toujours, du reste, le réseau type, est formé par des losanges coupés en bas et en haut par des fils horizontaux; on le nomme "fond chant" par abréviation de fond Chantilly.


Vieux point de Chantilly.

La dentelle et la céramique de Chantilly présentent certaines analogies de dessin, les corbeilles fleuries, les vases sont communs aux deux décors.

La dentelle du Puy.

Au Puy, nous voilà sous la protection de saint Régis, patron vénéré et très imploré des dentellières. Ce bon saint, qui protège du haut du ciel les vaillantes dentellières, les a sauvées sur la terre alors qu'il n'était qu'un saint père jésuite. Dans un des voyages qu'il accomplissait à travers l'Europe, prêchant, répandant la bonne parole, apportant la consolation, saint François Régis trouva au Puy la population des humbles consternée. Un édit, émanant du Parlement de Toulouse et publié par le Sénéchal du Puy, interdisait de porter des vêtements de dentelles "tant de soye que de fil blanc, ensemble passement, clinquant d'or ni d'argent fin ou faux"; c'était, par conséquent, la misère complète pour une grande partie de la population. Saint Régis s'émut profondément, mais il sut, avec sa foi ardente, redonner du courage à tous. "Ayez confiance, leur dit-il, priez Dieu de me seconder et la dentelle ne périra point." Puis il partit pour Toulouse, plaida avec tant d'éloquence la cause des dentellières, que l'édit fut révoqué. Depuis saint François Régis est toujours prié avec ferveur et il continue à aider ceux qui l'implorent, car les fabriques du Puy ont conservé, de tous temps, une grande facilité de vente.
La dentelle du Puy est assez  symétrique, elle se fait par bandes et les dessins sont géométriques: carrés, rectangles, étoiles, rosaces. 



Guipure noire du Puy.

Elle présente un nombre considérable de variétés, car les fabricants ont très bien compris que la mode changeant, le meilleur système est de la suivre et de se plier aux goûts du moment. Ils produisent donc des dentelles faites en lin, en soie, en laine, poils de chèvre et même poils de lapins angoras. Les dentelles d'or et d'argent sont aussi remarquables. Les matériaux ne sont pas seuls à changer, les dessins sont variés et toujours nouveaux.

Le point de Lille.

Les premières dentelles de Lille datent du XIVe siècle; les plus anciennes sont remarquables par la raideur du dessin tracé simplement avec un gros fil rond sur le fond. Le réseau est formé de mailles hexagonales, exécutées avec un fil très fin. De nos jours, le dessin s'est un peu assoupli, mais le réseau est beaucoup moins serré.



Point de Lille.

Les dentelles de Lille, noires ou blanches, sont très recherchées en Angleterre.

                                                                                                       Jean des Figues.

Les Veillées des chaumières, journal illustré paraissant le Mercredi et le Samedi, 29 mars 1902.