Translate

mercredi 25 avril 2018

L'orgie des milliards et du sang.

L'orgie des milliards et du sang.


De minutieux calculs ont établi, approximativement, combien coûterait une guerre entre l'Allemagne, l'Autriche et l'Italie, d'une part, la France et la Russie, de l'autre, étant données les dépenses normales à prévoir.

L'Allemagne: 10.681.000.000.
L'Autriche:      5.327.000.000.
L'Italie:            5.187.000.000.
La France:     10.726.000.000.
La Russie:      11.726.000.000.

Cette guerre mettrait en ligne plus de 16 millions d'hommes, comme nous l'allons voir, et coûterait donc près de 42 milliards.

L'Europe sur le pied de guerre.

Russie: 8.500.000 h. en 1302 bataillons, 854 escadrons, avec 5.388 canons.
Allemagne: 3.000.000 h. en 1816 bataillons, 666 escadrons, 5.700 canons.
France: 2.250.000 h. en 1.200 bataillons, 500 escadrons, 4080 canons.
Autriche: 1.827.000 h. en 805 bataillons, 423 escadrons, 2.464 canons.
Italie: 1.293.000 h. en 805 bataillons, 666 escadrons, 5.700 canons.




Encore faut-il supposer que la lutte ne s'étendrait pas davantage. Les Etats-Unis ont fait, eux aussi, dans ces dernières années, de grosses dépenses pour leur armement, et ils ont montré qu'ils ne reculaient pas devant la guerre.
Fort heureusement les gouvernements n'ont pas souvent l'occasion de se servir des engins de mort qu'ils s'ingénient à perfectionner, mais leur construction, leurs essais, l'entretien des troupes, l'instruction des recrues, la paix armée enfin,  absorbe une grosse part des finances de chaque pays.

L'Europe sur le pied de paix.

Russie: 896.000 soldats sur 86 millions d'habitants.
France: 616.000 soldats sur 39 millions d'habitants.
Allemagne: 550.000 soldats sur 49 millions d'habitants.
Autriche: 361.700 soldats sur 39 millions d'habitants.
Italie: 324.700 soldats sur 29 millions d'habitants.
Angleterre: 200.000 soldats sur 36 millions d'habitants.





Ce que coûte la paix armée.

Russie: 1.240.000.000 francs sur 4.750.000.000 de budget total.
Allemagne: 803.126.000 sur 3.876.000.000.
France:  972.517.000 sur 3.528.000.000.
Italie: 265.000.000 sur 1.730.000.000.
Autriche: 373.000.000 sur 2.833.000.000.
Angleterre: 600.000.000 sur 2.800.000.000.





Les produits réunis de l'enregistrement et du timbre, de l'impôt sur le sucre et des taxes assimilées aux contributions directes sont bien inférieure à la dépense annuelle du pied de paix. on voit que si le désarment général était décidé, on pourrait supprimer du coup une part de l'impôt.

Autre rapprochement non moins suggestif.

Les dépenses de l'Assistance publique montent à 38 millions de francs dont 3 millions sont fournis par les dons et les legs: les contribuables donnent donc vingt-sept fois plus d'argent pour tuer leurs semblables que pour les secourir.
Et ces dépenses seraient, nous venons de le voir décuplées en temps de guerre; l'imagination ne peut s'imaginer les désastres qu'entraînerait une guerre continentale avec les engins de plus en plus meurtriers des modernes armées. Sans vouloir faire de prophéties, on peut croire aujourd'hui virtuellement closes les périodes des combats entre grandes nations. L'expérience le prouve: les guerres financières, les démonstrations armées de puissances à petit état, les expéditions coloniales sont, à notre époque, fort nombreuses; il faut que les nations industrielles aillent conquérir de nouvelles colonies, pour assurer de nouveaux consommateurs aux produits de plus en plus nombreux des grandes usines européennes. Mais depuis trente ans, malgré des difficultés sans nombre, jamais deux grandes puissances ne se sont fait la guerre continentale. Pourquoi? parce qu'aujourd'hui tous les hommes valides doivent porter les armes, parce que si le fléau éclatait, le champ, la mine, l'usine serait désertés. Or l'outillage moderne ne permet plus ces absences de travailleurs, il faut que les machines fonctionnent sans interruption, sous peine de se détraquer. Et d'autre part, les idées de fraternité et de solidarité prolétariennes internationales ont été semées dans les cerveaux ouvriers du monde; certains événements significatifs de ces dernières années, les grèves multiples allumées aux quatre coins du globe, prouvent qu'il ne serait pas sans danger, pour l'ordre établi, de mettre des fusils entre les mains des ouvriers. 
Les peuples, par leur attitude, ont en quelque sorte imposé la paix aux souverains. De la guerre de 1870 une révolution est sortie, et, pendant deux mois, les insurgés ont été maître de Paris! il est raisonnable de penser qu'aucun gouvernement, le plus autocrate ni le plus libéral, ne voudrait déchaîner sur l'Europe pareils événements. Et nous assistons à ce spectacle étrange des armées permanentes, entretenues et renforcées, ruinant les nations, en face d'une paix écrasante imposée à l'Europe par une volonté supérieure à celle de tous les souverains réunis.

Mon Dimanche, revue populaire illustrée, 4 octobre 1903.